La bibliothèque idéale de Marie Darrieussecq

Langue : Français

La Fondation Thalie invite des personnalités à venir parler de leurs rapports aux livres et à proposer leur bibliographie idéale au travers de cinq titres, qui viendront alimenter la bibliothèque de la Fondation pour en faire une bibliothèque partagée, à la fois intemporelle et marquée par l’époque.

Le dernier roman de Marie Darrieussecq, La Mer à l’envers (P.O.L), met en scène avec gravité et humour une femme, parisienne, psychologue, mère de famille, dont l’existence ordinaire est soudain bousculée par sa rencontre au beau milieu de la Méditerranée avec un jeune migrant nigérien, prénommé Younès, qui aspire à rejoindre l’Angleterre. La figure de l’exilé, du migrant en quête d’un refuge et d’une nouvelle vie s’impose tel un héros littéraire dans cette fiction.

Signature de son livre La Mer à l’envers (P.O.L), à la suite de la rencontre

Sa bibliothèque idéale :
La route des Flandres de Claude Simon (Ed. de Minuit)
Abattoir 5 de Kurt Vonnegut (Ed. Babelio)
La Princesse de Clèves de Madame de la Fayette (Ed. Le Livre de Poche)
Tout s’effondre de Chinua Achebe (ed. Actes Sud)
La supplication de Svetlana Alexievitch (Ed. J’ai lu)

Marie Darrieussecq est née en 1969 à Bayonne au Pays Basque. Elle a publié une vingtaine de livres, romans, nouvelles, biographie, théâtre, essai et elle est aussi traductrice. Succès mondial, son premier roman Truismes en 1996 relate la métamorphose d’une femme en truie. Prix Médicis et Prix des Prix en 2013 pour son roman Il faut beaucoup aimer les hommes, son œuvre est traduite dans de nombreux pays. En 2019, elle devient titulaire de la Chaire semestrielle d’écrivain en résidence de Sciences Po à Paris.

0