Devenez Ami de la Fondation

La fondation a besoin de vous !

Devenez Ami de la Fondation

Vous aimez l’esprit transdisciplinaire de la programmation qui combine art, sciences et poésie, les résidences de recherche artistiques et d'écriture et les expositions dans un lieu au patrimoine architectural unique, soutenez-nous !

Equinoxes : Proches

Chaque Equinoxe rassemble quatre cents proches inconnus singuliers amoureux qui nous ressemblent de loin comme de près, imminents dans nos vies. Quatre cents prochaines et prochains qui nous écoutent et nous rejoignent, nous le Cercle des poètes apparu.e.s, à chaque Equinoxe, nos semblables singuliers proches si proches dans l’espace et le temps. Le Proche Orient vous semble lointain ? Il est là pourtant, à portée d’écoute, ruisselant de mots, hybride et familier. L’Amérique poétique, le 18ème arrondissement, Bondi Beach ? Ils jouxtent tous la Fondation Thalie.

Aime ton prochain comme toi-même. Ton prochain ? Le poète de l’appartement du 3ème, la poésie Infiniment proche de Zéno Bianu, les parents de la violoniste du 6ème, l’enseignante du rez-de-chaussée qui récite en chantant les comptines qu’elle enseignait hier, le chat du voisin d’à côté couché ronronnant sur un livre de Colette… La poésie est notre circonvoisine, notre alliance ludique et complice, notre jardin limitrophe en pleine ville, la plage riveraine aux galets de mots au sable de voyelles, proche si proche qu’on peut la serrer dans nos bras, elle, la poésie.

Programmation et modération : Barbara Polla

Avec, entre autres : Ronald Asmar, Lise Coirier, Miranda Darling, Ninar Esber, Nicolas Etchenagucia, Amy Hilton, Jean-Luc Irondelle, Tuomo Manninen, Manuela Morgaine, Jean-Sylvain Perrig, Stéphane Ghislain Roussel, Matt Saunders, Laure Tixier, Aurèce Vettier.

 

 

Programmation

1) Tuomo Manninen est finlandais. Il est photographe. Il a fait de la photographie de groupe une spécialité tôt reconnue pour son originalité et sa qualité par Harald Szeeman et a ainsi participé au « Plateau for Humankind », à la 49ème Biennale de Venise. Pour lui, « ME » and « WE » vont de pair, en miroir, plus que proches, indissociables. Son travail et sa vie s’organisent autour de ce concept : PROCHES.

Il va nous lire un poème de Di Lu Galay, jeune poète de Myanmar, dont il se sent proche. Mais d’abord, nous allons écouter un concert donné par de jeunes musiciens de Soweto, ceux-là même que Tuomo Manninen a photographié, à Soweto. Nous allons entendre leur interprétation de Sibelius, compositeur finlandais. La Finlande, l’Afrique du Sud, Myanmar. Tous proches.

2) Ninar Esber est née à Beyrouth. Elle est Diplômée de l’école Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Cergy-Paris et vit et travaille à Paris. Le corps et la notion de durée sont au centre de sa pratique tournée vers la performance, la vidéo, la photo et le dessin. Elle a notamment participé à la 54ème Biennale de Venise en 2011, avec Working for Change, un projet pour le Pavillon marocain. Elle a publié Leil Al Awal (en langue arabe) aux éditions Dar An Nahar, et Conversations avec Adonis mon père, aux éditions du Seuil en 2006. À paraître : un recueil de poèmes en langue française aux éditions La Canoë, Paris (2021), et une encyclopédie sur les femmes, en langue arabe, aux éditions Dar Al Saqi, Beyrouth (2022).

Elle va nous lire ses propres poèmes,
*puis nous montrer un extrait d’une vidéo de 24h qu’elle a réalisée sur l’immense poète qu’est Adonis. Ce sera comme s’il était lui aussi avec nous. Proche.

3) Manuela Morgaine est écrivain, cinéaste, elle dirige Envers Compagnie avec laquelle elle a signé mises en scènes et performances. Prix de Rome en 1994 elle vient de publier aux éditions Fabula Le temps a commencé de cesser –  préfiguration d’ORAKL une installation à venir.
Elle vient de terminer son film autour de la Syrie avant la guerre, POUR WAAD. Elle va nous lire un extrait d’un livre pas encore publié, écrit en collaboration avec la photographe Laurence Trémolet :
MA MAISON BRÛLÉE AVEC DES TANKS ET DES FLEURS.
Un livre  de mots, dessins et photographies d’enfants kosovars réfugiés dans un camp à Sarajevo en 1999. Tout ce qu’ils dessinent et décrivent existe, tanks et fleurs vont ensemble et sont comme des souvenirs-litanies. Ce texte revient à ces enfants qui sont désormais ses proches, et à nous qui écoutons.

4) Ronald Asmar est avocat. Libanais d’origine, vivant à Genève, il est très impliqué dans la culture – dans toutes les cultures – et féru d’art contemporain et d’opéra. Il siège aux Conseils de Fondation de l’Opéra de Genève et du MAMCO (Musée d’Art Moderne et Contemporain, Genève).
Ronald Asmar va lire un extrait de Sitt Marie-Rose, un livre d’Etel Adnan, la poétesse et l’artiste que nous connaissons et admirons tous. Un livre à lire absolument. En 1978, Tahar Ben Jelloun le résumait ainsi dans le Monde : « Marie-Rose avait trente-cinq ans. Belle et sereine. Son crime durant la guerre civile fut le courage de ne pas penser ni agir comme sa communauté : chrétienne, elle était passée au camp des musulmans ; Libanaise, elle était passée au camp des Palestiniensfemme arabe, elle s’était mêlée de politique ». Ou quand la guerre, l’idéologie, la politique, dressent les proches les uns contre les autres, les divisent, les séparent.

5) Stéphane Ghislain Roussel, violoniste et musicologue de formation, est metteur en scène, dramaturge et commissaire d’exposition. Il a travaillé au Musée de la musique à Paris, au Centre Georges Pompidou et au Musée du Louvre. Ses créations, telles que Le Cri du lustre (2015), Drawing on Steve Reich (2019) et Snowball (2019-2021) portent sur les rapports entre la musique, les arts visuels et le corps. Il a été commissaire de l’exposition « Opéra Monde, la quête d’un art total » au Centre Pompidou Metz, en résonance avec les 350 ans de l’Opéra National de Paris. Il est fondateur et directeur artistique du bureau de création PROJETEN au Luxembourg et au sein de ce bureau, tente de créer des formes et des espaces-temps qui mettent au centre le champ du sensible, en interrogeant le réel, le rapport à l’autre et à tous les vivants.
Il va nous lire un texte qu’il a écrit tout exprès pour PROCHES.

6) Laure Tixier est artiste. Pensionnaire de la Villa Kujoyama, lauréate française du prix Women to Watch du National Museum of Women in the Arts à Washington, elle a participé à de nombreuses expositions notamment à la Triennale de Yokohama, au Mudam Luxembourg, au Beirut Art Center, à la Monnaie de Paris et à Analix Forever à Genève. Multipliant les pratiques – aquarelle, céramique, textile, microarchitecture, peinture murale –, elle crée un univers entre poésie et radicalité, entre utopies et récits et son travail interroge l’architecture, l’habitat et l’organisation sociale qui en découlent, la contrainte et la liberté. La filiation aussi.
Très proche de son père qu’elle vient de perdre, elle va nous lire un extrait de À toi bien sûr, un livre-hommage à la filiation, de Barbara Polla.

7) Matt Saunders est artiste, artiste peintre, mais aussi vidéaste et « photographe », travaillant la photographie d’une manière très particulière en dessinant ses négatifs, passionné de cinéma. Il vite entre Berlin, New York et Boston. Il a le titre de professeur Harris K. Weston en art, Art, Film, et Visual Studies à l’Université de Harvard. La poésie depuis toujours est incluse dans sa pratique artistique.
Il va nous lire une sélection de courtes œuvres de poètes issus de la Nouvelle-Angleterre, en considérant comment la proximité et la distance sont les deux faces d’une même émotion.

8) Jean-Sylvain Perrig travaille dans la finance de haut vol. Il est un psychologue et un poète des chiffres.
Il est The Voice de cette soirée.
Il va nous lire un poème de Victor Hugo qui lui évoque ses deux filles, proches donc… Et un poème de Prévert. Très proche.

9) Miranda Darling est écrivaine, poète et éditrice. Elle a une formation en littérature, en géopolitique et en stratégie. Elle a fondé Vanishing Pictures Press, avec Viola Raikhel, pour raconter l’histoire de femmes extraordinaires qui ont changé le cours de l’histoire et dont les récits restent méconnus. Elle a publié cinq livres, dont le dernier, intitulé The Empress of Iran, porte sur l’extraordinaire collection d’art moderne réunie par Farah Pahlavi dans les années 1970 et sur le rôle du soft power en géopolitique.
Elle lira THUNDERHEAD, une création parlée spécialement écrite pour cet équinoxe.

10) Nicolas Etchenagucia est vidéaste, écrivain et poète. Il est le plus jeune lecteur ce soir, bienvenue Nicolas, et il va nous lire un poème qu’il a écrit lors d’un de ses voyages à Perama, en Grèce : L’allée du Paradis.

11) Amy Hilton est née en Angleterre. En 2007, elle obtient un diplôme en Littérature et Théâtre au Goldsmiths College. En 2008, elle s’installe dans les Alpes, à Chamonix : dans le cadre de cette rencontre avec la nature et les cimes des montagnes, ses aspirations artistiques se nouent aux saisons. Elle vit et travaille actuellement entre Paris et la Bourgogne. Dans ses écrits universitaires comme intimes, elle interroge les notions philosophiques de l’« existence », du « soi », de la « conscience » et de l’« esprit », et tente de décloisonner les êtres et les phénomènes, qui trouvent selon elle un sens commun dans leurs rapports avec la Nature. « Écologie profonde » selon les termes de l’artiste, qui met à l’honneur la puissance des cycles physiologiques et mythiques.
Elle va nous lire, en anglais, un texte qu’elle a écrit en 2013 : Le tout et les parties // The Whole and the Parts.

12) Lise Coirier est diplômée de management & finance et histoire de l’art. Elle vit et travaille à Bruxelles. Elle a créé il y a plus de vingt ans l’agence Creative Consultancy Pro Materia, qui promeut l’art et le design contemporains. Elle est à l’origine de nombreux projets engagés dans la création et l’innovation culturelle et sociale. En 2016, elle a ouvert avec son mari Gian Giuseppe Simeone la galerie Spazio Nobile à Bruxelles. Elle publie depuis 2008 le magazine international d’art et de design, TLmag_True Living of Art & Design. Elle est sensible à l’expérimentation autour de la nature et de la minéralité ; la poésie et l’écriture ont toujours été pour elle un fil rouge, nourri de temps de pause et de contemplation.
Émanant de son projet européen Glass is Tomorrow (qui fête son 10ème anniversaire) elle va nous lire une trilogie de ses poèmes écrits sur le vif la semaine passée : Du proche au lointain – Dans les Vosges du Nord, la danse du verrier – Merveilleuse Aventure, Aventureuse Merveille.

13) Aurèce Vettier est un collectif fondé par Paul Mouginot en 2019. 
Le collectif vise à comprendre comment des interactions pertinentes et fertiles peuvent être réalisées avec les machines et les algorithmes, afin de repousser les limites des processus créatifs. 
Ce soir, Paul présentera et lira des extraits de l’ouvrage poétique Elegia Machina écrit en collaboration avec des chaînes de Markov, algorithmes précurseurs de l’intelligence artificielle.

14) Jean-Luc Irondelle est instituteur à l’Education nationale. Il vit à Peyrolles-en-Provence. Il nous écoute avec ferveur à chacune de nos soirées Equinoxe. Ce soir il est le lecteur impromptu. Slameur impromptu !

15) Barbara Polla est poète et a préparé la Reading liste de ce soir.

 

0