English version Version web 28/02/2020

En mars à la Fondation

Pour fêter le printemps, hommage à la littérature et à la poésie à la Fondation Thalie qui invite des personnalités à venir parler de leurs rapports aux livres et à proposer leur bibliographie idéale, qui viendra alimenter la collection de la Fondation pour en faire une bibliothèque partagée, à la fois intemporelle et marquée par l’époque.

Rencontre littéraireSamedi 07 mars 2020 — 17:00

La bibliothèque idéale de Barbara POLLA et Véronique CAYE

Barbara Polla & Veronique Caye © Frank Perrin

Dans son nouveau livre Le Nouveau Féminisme – Combats et rêves de l’ère post-Weinstein (Odile Jacob), Barbara Polla nous parle des différents féminismes existants, ceux qui émergent, ceux dont on ne parle pas, et ceux que l’on ne connaît pas. Ce livre nous rappelle à l’essentiel, celui du combat des femmes, que ces dernières doivent mener depuis la nuit des temps. Une signature sera proposée à la suite de la rencontre.

Véronique Caye présentera quant à elle Pour toutes mes sœurs, vidéo mettant en scène la musicienne et comédienne Estelle Meyer entourée de 58 femmes qu’elle admire.

Durée du film : 45 minutes
Durée totale de la rencontre : 1h30
Langue : français

Née à Genève en 1950, Barbara Polla est médecin, galeriste, écrivaine et une personnalité politique libérale suisse.

Metteur en scène et vidéaste, Véronique Caye développe un travail d’exploration scénique des écritures contemporaines.

Réservez vos places ici.

Rencontre littéraireSamedi 14 mars 2020 — 17:00

La bibliothèque idéale de Mark ALIZART

© Hannah Assouline

Dans son dernier essai, Le coup d’État climatique (PUF), Mark Alizart avance la thèse selon laquelle les engagements politiques de façade cachent un jeu duquel sortent gagnants de nombreux acteurs économiques, politiques et sociaux. Il appelle ainsi à penser les conditions d’une révolution politique susceptible d’aller contre ce qu’il nomme le « carbofascisme ».

Signature à la suite de la rencontre

Durée : 1h
Langue : français

Mark Alizart est philosophe. Il a dirigé plusieurs ouvrages collectifs et catalogues (Fresh Théorie, Traces du Sacré), réalisé un film sur et avec Stuart Hall et publié des essais aux PUF dont Pop Théologie et Informatique Céleste. Il a également été chargé de programmation culturelle au Centre Pompidou (2001-2006), directeur adjoint du Palais de Tokyo (2006-2011), conseiller du ministre de la culture pour les arts plastiques (2011-2012). En 2016, il a participé à la création de la « Nuit des Idées » de l’Institut Français.

Réservez vos places ici.

Rencontre littéraireJeudi 19 mars 2020 — 19:00

La bibliothèque idéale de Nathalie AZOULAI

Nathalie Azoulai. Photo : Bamberger

Le dernier roman de Nathalie Azoulai, Clic-Clac (P.O.L), dépeint l’histoire de Claire Ganz, une femme en quête de vérité à la mort de sa mère et qui décide de tourner un film. Pour couper la tête à son mélodrame et à ce cinéma d’hommes qui ne montre jamais que des femmes éternellement transies d’amour. Une approche virtuose de l’écriture par le biais du cinéma. Fort roman à tiroirs que la romancière a publié simultanément en 2019 avec le monologue En découdre (P.O.L).

En découdre (P.O.L) est un vif monologue d’une femme qui fréquente un musée où il ne passe jamais personne. Elle y vient chaque jour et y retrouve le même gardien de musée à qui elle s’adresse en secret. L’homme est sans qualités, sans prétention et nous rappelle le petit scribe de Melville, Bartelby. Elle se demande qui il est, comment il vit et ce qu’il peut comprendre des tableaux qu’il surveille…

Signature de ses livres Clic-Clac et En découdre (P.O.L), à la suite de la rencontre

Durée : 1h
Langue : français

Née en 1966 à Nanterre, Nathalie Azoulai est diplômée de l’école normale supérieure. Femme de lettres française, elle a reçu le prix Médicis en 2015 pour son roman Titus n’aimait pas Bérénice qui met les pas de sa narratrice dans ceux de Jean Racine. En parallèle de son activité de romancière, Nathalie Azoulai écrit également pour la télévision,  la radio, le théâtre et la jeunesse, en tandem avec la créatrice Victoire de Castellane. Elle vit et travaille à Paris.

Réservez vos places ici.

Lecture poétiqueSamedi 21 mars 2020 — 21:00 > Dimanche 22 mars 2020 — 07:00

Équinoxe — 9ème Nuit de la Poésie

Un été à jamais @Frank Smith

La Fondation a le plaisir d’accueillir la 9ème Nuit de la Poésie

Samedi 21 mars 2020, de 21 heures à 7 heures du matin (dimanche).

Une nuit blanche où lecteurs et lectrices belges et internationaux déclameront de la poésie sous un format performatif. Un moment de partage exceptionnel à vivre dans l’instant présent pour célébrer l’équinoxe de Printemps, instant de l’année où le soleil traverse le plan équatorial terrestre, changeant ainsi d’hémisphère céleste.

« L’Équinoxe représente le passage, l’ouverture, l’arrivée de la lumière du printemps au bout de la Nuit, quand les perceptions changent, la poésie en partage, la beauté des mots, dans toutes les langues, la fatigue, la musique… hommage à tous ceux qui ont travaillé à poétiser la vie – Varlam Chalamov en particulier – et joie pour nous tous qui tentons chaque jour, chaque Nuit, de la poétiser encore. »
Une proposition de Barbara Polla

Lectrices et lecteurs :

Nathalie Guiot (BE) auteure, curatrice et Fondatrice de la Fondation Thalie
Barbara Polla (CH) auteure, curatrice

Nour Awada (FR) artiste
Sanaz Azari (BE) réalisatrice
Pascale Barret (BE) artiste, performeuse, auteure
Noelle Bastin (BE), réalisatrice
Boris Bergmann (FR), écrivain, ancien résident de la Fondation Thalie
Baptiste Bogaert (BE), réalisateur
Nicolas Bogaerts (BE), journaliste
Valentine Bonomo (BE), fondatrice de la revue Papier Machine
Jeroen Cantryn (BE), poète
Orianne Castel (FR), philosophe, artiste, enseignante à la Sorbonne
Véronique Caye
(FR) vidéaste, scénographe
Astrid Chaffringeon (BE), écrivaine
Haleh Chinikar (BE), poète, artiste visuelle
Clément Delhomme (BE) poète, musicien
Nicolas De Mar Vivo (BE), auteur et éditeur
Samuel Feller (BE), réalisateur et producteur
Rosanna Gangemi (BE), philosophe, co-créatrice de Drome Magazine
Christine Guinard (BE), poète, lettres classiques
Stephen Graff (BE) poète, artiste, membre de maelstrOm, co-éditeur de la revue Jambon Klaxon
Aurélie Gravas (BE), artiste et performeuse
Tiemen Hiemstra (BE), écrivain
Nikias Imhoof (CH), poète, pianiste, photographe
Anne Kerner (FR), vidéaste, journaliste, Artvisions.fr
Mimi Kunz (BE), artiste, écrivaine, fondatrice du festival Something Beautiful
Rachel Labastie (BE), sculptrice, plasticienne et performeuse
Pierre Liebaert (BE), artiste, performeur
Selçuk Mutlu (BE), artiste et poète
Kenny Ozier-Lafontaine (MQ) poète, plasticien et co-éditeur de la revue jambon klaxon
Erik Pardaens (BE), compositeur, chansonnier
Noah Pardaens, son fils
Lucie Pinier (BE), commissaire de Something Beautiful
Stefan Pollak (BE), directeur de galerie, co-créateur de Drome Magazine
Jérôme Porsperger (BE), vocaliste
Alexandra Sebbag
(BE), designer, enseignante à l’ENSAV La Cambre
Vincent Van Meenen
(BE), écrivain, performeur, doctorant en écriture créative
Elya Verdal (BE), poète, « shlasheuse »
Accompagnée de Virginie Procureur, violoncelliste
Sofie Verraest
(BE) écrivaine, fondatrice de Snug Harbor, enseignante à KASK et à l’Université de Gand
Thomas Yanez (BE), co-curateur de l’exposition PERSEVERANCE
Frédéric Young (BE) auteur, délégué général de la SCAM, SACD, SOFAM

Partenaire média :

 

Réservez vos places ici.

ExpositionJusqu'au dimanche 8 mars

Derniers jours :
Land and Language d'Agnès THURNAUER

Vue de l'exposition Land and Language, Agnès Thurnauer, Bruxelles, janvier 2020 © Laetizia Debain pour la Fondation Thalie

Land & Language présente une série de peintures d’Agnès Thurnauer. Construite sur une trame de mots écrits par le poète anglais Rod Mengham, cette variation est inspirée d’images d’actualité liées à la crise migratoire. Ici, les corps transportent leur langue jusqu’à devenir leur seul pays d’habitation et se confondre avec les continents. Jusqu’au dernier tableau de la série, les océans ont envahit la géographie de la toile et les mots sont devenus la seule cartographie possible.

Agnès Thurnauer est une artiste franco-suisse. Autodidacte en peinture, elle a reçu une formation de cinéma vidéo à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs à Paris. Son travail aborde la question du langage pictural. Écriture, matière et cadrage sont autant de couleurs pour sa palette de peintre. Agnès Thurnauer a exposé dans des musées et centres d’art internationaux (Centre Pompidou, Palais de Tokyo, CCCB Rio, SMAK Gent…). Ses œuvres font partie de nombreuses collections privées et publiques. Agnès Thurnauer est représentée par la Galerie Michel Rein (Paris-Bruxelles) et la Gandy gallery à Bratislava.

Informations pratiques :
Jusqu’au dimanche 8 mars 2020
La Fondation est ouverte du mercredi au dimanche de 14:00 à 18:00
Tarifs : 7€ / 5€*
* Tarif réduit : étudiants, chercheurs d’emploi, -26 ans, membres SMART

Plus d’informations ici.

À venir : vernissage le jeudi 2 avril de l'exposition monographique de Caroline Achaintre

Tous nos évènements passés ici