REPORTÉ : La bibliothèque idéale de Nathalie AZOULAI

La Fondation Thalie invite des personnalités à venir parler de leurs rapports aux livres et à proposer leur bibliographie idéale au travers de cinq titres, qui viendront alimenter la bibliothèque de la Fondation pour en faire une bibliothèque partagée, à la fois intemporelle et marquée par l’époque.

Le dernier roman de Nathalie Azoulai, Clic-Clac (P.O.L), dépeint l’histoire de Claire Ganz, un attachant personnage féminin qui en quête de vérité à la mort de sa mère décide de tourner un film. Pour couper la tête à son mélodrame et à ce cinéma d’hommes qui ne montre jamais que des femmes éternellement transies d’amour. Une approche virtuose de l’écriture par le biais du cinéma. Fort roman à tiroirs que la romancière a publié simultanément en 2019 avec le monologue En découdre (P.O.L).

Dans En découdre (P.O.L), elle raconte à travers un vif monologue l’histoire d’une femme qui fréquente un musée de peinture où il ne passe jamais personne. Elle y vient chaque jour et y retrouve, inexorablement, le même gardien de musée. « Vous êtes un mystère, sans chic et sans élégance, mais vous êtes un mystère plus profond que tous ceux que j’ai pu croiser dans les salons. » Elle s’adresse en secret à ce gardien de la salle principale. L’homme est sans qualité, sans prétention et nous rappelle le petit scribe de Melville, Bartelby.

Sa bibliothèque idéale :
À la recherche du temps perdu de Marcel Proust (ed. Quarto Gallimard)
Bérénice de Racine (ed. Folio Théâtre)
La métamorphose de Franz Kafka (ed. Folio classique)
Easter Parade de Richard Yates (ed. Robert Laffont)
Pastorale américaine de Philip Roth (ed. Grasset)

Signature de ses livres Clic-Clac et En découdre (P.O.L), à la suite de la rencontre

Durée : 1h
Langue : français

Née en 1966 à Nanterre, Nathalie Azoulai est diplomée de l’école normale supérieure. Femme de lettres française, elle a reçu le prix Médicis en 2015 pour son roman Titus n’aimait pas Bérénice qui met les pas de sa narratrice dans ceux de Jean Racine. En 2018, elle a publié Les Spectateurs aux éditions P.O.L., un roman à la trame complexe où politique, vie familiale et cinéma hollywoodien s’entrelacent sous les yeux d’un jeune adolescent qui cherche à comprendre l’exil de ses parents pour devenir un homme occidental. En 2019, elle a publié Clic-Clac, histoire d’un film que veut tourner Claire Ganz à la mort de sa mère, aux éditions P.O.L. En marge du roman, elle écrit également pour la télévision, notamment avec le réalisateur Jean-Xavier de Lestrade (Parcours meurtrier d’une mère ordinaire : l’affaire Courjault, diffusé sur Arte en 2009), ainsi que pour la radio, le théâtre et la jeunesse, en tandem avec la créatrice Victoire de Castellane. Elle vit et travaille à Paris.

0