Équinoxe(s) – plateforme poétique du 09 avril 2020

La poésie est notre rose des vents. Elle nous offre force, verticalité et capacité de résistance pour surmonter ensemble et chacun avec soi cette épreuve de confinement face au Coronavirus.
La Fondation qui soutient l’art et la culture totalement indispensables à la vie, pour vibrer, rire et rêver face à la difficulté du moment, propose tous les jeudis soir à 20:30 une nouvelle session poétique.

Programmation : Pascale Barret

Lecteurs : Pascale Barret, Boris Bergmann, Caroline Scheyven aka Cayo, Haleh Chinikar, Lise Coirier, Gilles Collard, Maeva Croissant, Marie de Brugerolle, Romina De Novellis, Marcelline Delbecq, Circé Deslandes, Niilofur Farrukh, Safaa Fathy, Christine Guinard, Nathalie Guiot, Stéphanie Laforce, Damien Douglas MacDonald, Alisha Mascarenhas, Anne Penders, Camille Pier, Barbara Polla, Jérome Porsperger, Sarah Riggs, Vincent Scarito, Frank Smith, Agnès Thurnauer, Nathalie Vanderlinden, Marine Van Schoonbeek, Laurence Vielle

Programme
Marie de Brugerolle : The Party Manifesto de Rene Ricard
Caroline Scheyven aka Cayo : The day I was someone else
Nathalie Guiot : Nos Cabanes de Marielle Macé
Damien MacDonald : Infra Noir de Claude Pélieu
Safaa Fathy : I would like to say / j’aimerais dire
Alisha Mascarenhas : Imagine Spring
Romina De Novellis : Mais oui, toujours de Sibilla Aleramo
Marine Van Schoonbeek : L’amour de Marguerite Duras
Circé Deslandes : Du miel sur la terre
Jérôme Porsperger : La forêt me Soignes
Gilles Collard : Le tournant de Klaus Mann
Pascale Barret : Moi, laminaire d’Aimé Césaire
Laurence Vielle : textes personnels
Frank Smith : A distance d’Henri Michaux
Maeva Croissant : à quitte ou double
Agnès Thurnauer : Echolalies, essai sur l’ oubli des langues de Daniel Heller-Roazen
Stéphanie Laforce : si–alors–sinon (if–then–else)
Lise Coirier : État d’âme d’un siècle qui a vingt ans
Vincent Scarito : Autour du cœur de Fernand Dumont
Niilofur Farrukh : Full Yet Empty
Marcelline Delbecq : Surge de Etel Adnan
Christine Guinard : Au lac des deux amants (video), Et le ciel purifié par l’absence des fumées
Cayo : Love is both
Haleh Chinikar : Since I left home, Home of a migrant, Home, Discussion
Barbara Polla : Poèmes pour artistes (Extrait de Kara mon amour pour Mounir Fatmi, Joana on va voir ce qui se passe pour Joana Hadjithomas, Dans mes bras coulent mes veines pour Jocelyne Saab, Joy is everywhere pour Abdul Rahman Katanani)

0