En même temps, elle sentit la matière du ciel Karine ROUGIER et Alessandro ROMA

Artistes invités : Karine ROUGIER et Alessandro ROMA
Vernissage : mardi 23 avril de 17:00 à 21:00

La Fondation invite l’artiste Karine Rougier à reconstituer son atelier dans les espaces de la fondation, sous un format d’exposition immersive et en dialogue avec les céramiques d’Alessandro Roma, épousant des formes libres et végétales inspirées par la nature. Faisant écho au thème de la programmation annuelle de la Fondation intitulée « The Renaissance artist as a worker » à travers une résidence, des expositions, des ateliers, des éditions, une proposition qui s’inscrit dans la physicalité du geste comme l’acte de peindre, dessiner, sculpter et illustre un rapport à la matière vécu comme une impérieuse nécessité, à rebours de notre époque dématérialisée.

Il y a un syncrétisme poétique dans l’oeuvre de Karine Rougier. Cette exposition a comme parti pris de reconstituer l’atelier de l’artiste, situé à Marseille. Véritable cabinet de curiosités, il s’agit ici de retranscrire au plus proche la singularité de cet espace intime, nourri de multiples sources d’inspiration. Une vitrine réalisée spécialement pour l’exposition présentera des objets qu’affectionne l’artiste, chinés ici et là : masques, gris-gris, gravures anciennes et cartes postales des années 70, autant d’objets dont l’artiste, férue d’histoires sacrées et de poésie, s’inspire pour construire ses récits visuels empruntant les chemins d’un réalisme magique. Dans cette nouvelle série de peintures, il y a toujours ces mains articulées comme des personnages vivants et ces jeux de dés, éléments récurrents dans son oeuvre, il y a aussi le collier de Kali, déesse indienne de la destruction et de la renaissance, cernant un cou féminin sans tête, en référence à la scène biblique de Judith et Holopherne, au détail près que la tête coupée porte un masque d’ours dans sa chevelure, tel un janus sauvage. L’oeuvre de Karine Rougier se situe hors du temps, céleste et onirique. Son dessin d’une grande maîtrise, invente un monde virginal, peuplé de divinités féminines relié à la nature et aux astres.

Née à Malte en 1982, Karine Rougier vit et travaille à Marseille. Après des études aux Arts Décoratifs de Genève puis à l’École Supérieure d’Art d’Aix-en-Provence, Karine Rougier développe une pratique du dessin et de la peinture à l’huile sur bois. Son travail est inspiré par ses voyages, ses pérégrinations sous-marines en Méditerranée et son désir à croire au merveilleux. Elle a représenté Malte à la Biennale de Venise en 2017.

Une exposition en dialogue avec les œuvres d’Alessandro Roma

Le travail d’Alessandro Roma est fait d’échos et de stéréophonies. Ses céramiques aux décors uniques sont faites de soubresauts dans la matière. L’artiste affiche une totale liberté de travail dans les glaçures et les émaux, à la fois dans les rides de la couleur et dans les coupes et extrusions de la terre qui s’inspirent de forces telluriques. La rupture dans les formes compactes d’argile et la fragmentation des lignes ouvrent une nouvelle dimension au regard et créent des liens par jeu d’altérité entre les oeuvres, le corps et l’espace.

Né à Milan en 1977, Alessandro Roma vit et travaille à Bruxelles. Il a étudié les beaux-arts à l’Accademia di Brera. Bien qu’il se considère avant tout comme un peintre, il utilise le dessin, le collage, le textile et la sculpture. Ses œuvres ont fait partie d’expositions personnelles et collectives dans des galeries, des musées à travers l’Europe et à New York.

Informations pratiques
Gratuit pendant la semaine d’Art Brussels
À partir du jeudi 2 mai — 5 euros
Du mercredi au samedi, 14:00 > 18:00

Dans le cadre des évènements associés à Art Brussels 2019 et du programme VIP de la manifestation.

 

 

 

0