Voir le panier «Lionel EstèveMorphée» a été ajouté à votre panier.

« Je pensais que cette plante fleurissait en Orient, sur les contre-forts de l’Himalaya ou en Turquie et quelle ne fut pas ma surprise, de découvrir quelques pieds au détour d’un chemin dans ma campagne Provençale. Cette fleur de pavot rose pâle aux tons légèrement violacés ne fleurit qu’une semaine à peine, pour laisser ensuite la place à un bulbe coiffé d’une petite couronne. La contempler, c’était pour moi une façon de rencontrer la mythologie. Cette fleur aux couleurs délicates m’apparaissait ambivalente, pleine de soleil et de parfum d’été mais aussi porteuse de ténèbres, dangereuse et interdite, puisque l’opium est sa sève. Je devais lui rendre hommage. Un été, j’ai donc récolté ces capsules pour les dorer à la feuille d’or et réaliser ces sculptures miniatures. Ce geste était pour moi une façon de perpétuer la grandeur de cette fleur, d’illustrer comment elle fût idolâtrée pendant l’antiquité, et comment malgré sa grâce et sa fragilité,  elle reste dotée d’un pouvoir effrayant. Des ces sculptures , j’ai réalisé un pendentif au tirage limité de  50 exemplaires, une édition exclusive que je me réjouis de vous faire découvrir aujourd’hui ».

Lionel Estève, les mots de l’artiste