English version Version web 31/01/2019

En février à la Fondation

Concert - Musique classiqueLundi 04/02 — 18:30

SÀO SOULEZ LARIVIÈRE

Sào Soulez Larivière © Joerg Alexander Reichardt

Né en 1998 à Paris, l’altiste franco-néerlandais SÀO SOULEZ LARIVIÈRE a commencé à jouer du violon dès son plus jeune âge. À huit ans, il est accepté dans la classe de Natasha Boyarsky à l’école Yehudi Menuhin, où il passe à l’alto en 2016. Sào a participé à des classes de maîtres avec Tabea Zimmermann, Jean Sulem, Nobuko Imai, Alexander Zemtsov, Gerard Caussé, entre autres, et à des festivals de musique tels que le Festival de Schleswig-Holstein, le Festival Menuhin de Gstaad, le Festival de l’Académie de Kronberg et le Festival de l’Académie de Verbier. Sào est lauréat de concours internationaux, notamment du 1er prix du North London Music Festival (2016, 1er concours), du 24e concours international Johannes Brahms (2017, 3e prix) et du concours international d’alto Cecil Aronowitz (2017, 3e prix et ‘Bach’ Prix). Depuis 2018, il est boursier de la Fondation Villa Musica et de la Fondation Lucia-Loeser.

En partenariat avec l’asbl MGConcerts.

Réservez vos places ici.

Conférence et dinerSamedi 09/02 — 18:00 > 22:00

FABIEN VALLOS
Lagunophorie III

Photo : Fabien Vallos - Étude préparatoire pour Lagunophorie III

En février et mars, la Fondation Thalie invite FABIEN VALLOS pour deux conférences-banquets sur l’économie de l’aliment.

Pour ce premier événement, nous proposons de penser la crise moderne et contemporaine de la nourriture à partir d’une relation conceptuelle entre consommation et non-consommation, entre substance et non substance. Suivra un diner où sera travaillé un seul ingrédient.

FABIEN VALLOS est théoricien, auteur, traducteur, éditeur, artiste et commissaire indépendant. Il enseigne la philosophie à l’École Nationale Supérieure de la Photographie à Arles et à l’École Supérieure d’Art d’Angers. Le travail théorique de Fabien Vallos consiste en l’élaboration d’une généalogie du concept d’inopérativité ainsi qu’à la préparation d’une philosophie critique de l’œuvre.

Réservez vos places ici.

Conférence performéeSamedi 16/02 — 17:00 > 18:30

HEBA Y. AMIN
The General’s Stork

HEBA Y. AMIN at the panel "Mediterranean Tomorrows" © Adam Berry

The General’s Stork fait converger des récits historiques, des prophéties bibliques, des récits coloniaux et des rapports de surveillance afin d’enquêter sur les conditions contemporaines d’une paranoïa d’État ayant transformé un oiseau migrateur en un espion international.

HEBA Y. AMIN (1980, Caire) est une artiste plasticienne, chercheuse et conférencière basée à Berlin. Elle est cofondatrice du Black Athena Collective, rédactrice en charge des arts visuels pour le journal MIZNA (États-Unis) et l’une des artistes à l’origine de l’action subversive du graffiti sur le plateau de la série télévisée Homeland, qui a attiré l’attention des médias du monde entier (dénonçant, en arabe, le racisme de la série). Heba Y. Amin a récemment exposé à la 10ème Biennale de Berlin, à la 15ème Biennale d’Istanbul, au Künstlerhaus Bethanien Berlin, au Kalmar Art Museum en Suède et à La Villette (Paris), entre autres.

Réservez vos places ici.

PhilosophieLundi 18/02 — 19:00

Des différentes formes de lecture du temps par GILLES COLLARD

Retake with Evidence, 2007, performed by Harvey Keitel, installation, film by James Coleman

Deuxième rendez-vous du cycle Oeuvre, vie et styles d’existence
Une lecture du XXe siècle et de son héritage à partir de l’art et de l’engagement.

Tout un XX° siècle peut se lire dans la tension entre l’exigence de l’œuvre et l’inquiétude de la vie et dans les tentatives de résorption de l’une par l’autre, des surréalistes (résolution de la vie par l’art) aux situationnistes (dépassement de l’art par la vie), deux pointes de l’iceberg d’un siècle échoué sur le continent à la dérive des révolutions. Ces séances de séminaires viseront à travers différents exemples à éclairer ce nœud de l’oeuvre et de la vie.

Gilles Collard a fondé en 2003 la revue Pylône. Depuis 2016, il est professeur de philosophie à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels de la Cambre où il est également le responsable pédagogique de l’Atelier des écritures contemporaines. 

Réservez vos places ici.

MasterclassJeudi 21/02 — 19:00

Rana HAMADEH
The Ten Murders of Josephine

© Rana Hamadeh

The Ten Murders of Josephine est un opéra créé par RANA HAMADEH, à la fois joué au Théâtre de Rotterdam en 2017 et déplié sous forme d’exposition au Witte de With la même année. L’exposition, conçue comme partie de la narration mais aussi comme arrière scène, chaine de montage de l’opéra, est constituée d’objets et de nombreuses installations sonores où des évènements et des personnages organisent une dramaturgie au fil des espaces du centre d’art sur le mode de l’enquête. Pour cette rencontre, Rana Hamadeh commentera son processus de création et le déploiement de l’oeuvre en plusieurs lieux et temporalités.

Née au Liban et basée à Rotterdam, RANA HAMADEH est une artiste performeuse. Son oeuvre se concentre sur le discours, les conversations et la parole de l’artiste en tant que médium artistique, remettant ainsi en question la position du public, ainsi que les limites, les mécanismes et le pouvoir de la production de sens. Elle a reçu le Prix de Rome en 2017.  

Réservez vos places ici.

Tous nos évènements passés ici