Devenez Mécène de la Fondation

Devenez Mécène de la Fondation

Pour les particuliers et les entreprises

Vous aimez l’esprit transdisciplinaire de la programmation qui combine art, sciences et poésie, les résidences de recherche artistiques et d'écriture et les expositions dans un lieu au patrimoine architectural unique, soutenez-nous !

Agir pour le Vivant — Créateurs face à l’urgence climatique avec Kader Attia, Eva Jospin & Nicola Delon

Pour la 2ème année, la Fondation renouvelle son soutien au Festival Agir pour le Vivant qui se tiendra à Arles du 22 au 29 août 2022.

Dans le cadre de ce partenariat, la Fondation propose en direct sur la scène de la chapelle du Méjan, de retrouver le format de conversation : Créateurs face à l’urgence climatique et invite pour témoigner de leurs expériences, les artistes Kader Attia et Eva Jospin, l’architecte Nicola Delon sur le thème des nouvelles formes d’engagement dans le champs de la création artistique.

 

Samedi 27 août, 14h30-16h30
Lieu : Chapelle du Méjan, Arles (France)

Invités : Kader Attia, artiste plasticien et curateur, Eva Jospin, artiste plasticienne et Nicola Delon, architecte et co-fondateur du collectif Encore Heureux
Modération : Nathalie Guiot
, Présidente-fondatrice de la Fondation Thalie.


Les artistes ont cette capacité infinie à être des précurseurs
dans l’invention de nouvelles formes, tout comme les architectes. Aujourd’hui les formes d’hier doivent être remises à plat et par le prisme de la création artistique, il s’agit de faire émerger de nouveaux récits, de nouvelles formes et modalités de production. Par le champ de l’émotion et du rêve, par l’expérience du sensible, l’artiste a cette capacité à faire advenir de nouveaux imaginaires de transition et à nous mettre en mouvement, un élan particulièrement urgent face aux enjeux climatiques et pour répondre aux immenses défis de notre société.

 

 

Kader Attia (né en 1970 à Dugny) a grandi entre la France et l’Algérie et développe depuis plus de vingt ans une pratique multidisciplinaire nourrie de ses racines interculturelles. Il explore le point de vue des sociétés sur leur propre histoire, notamment en ce qui concerne les privations et les répressions, la violence et la perte, et la manière dont celles-ci affectent l’évolution des individus et des nations, tous deux connectés à la mémoire collective. Ses recherches l’ont conduit à la notion de réparation, un concept qu’il a développé philosophiquement dans ses écrits et symboliquement dans son œuvre. Le principe de réparation étant une constante au sein de la nature – et donc au sein de l’humanité, tout système vivant, social ou culturel peut être considéré comme un infini processus de réparation, étroitement lié aux pertes et aux blessures.

Son travail a bénéficié de nombreuses expositions internationales et notamment à la Kunsthaus Zürich, au Berkeley Art Museum and Pacific Film Archive, Berkeley, à la Hayward Gallery, Londres, au MacVal, Vitry-sur-Seine, au Museum of Contemporary Art, Sydney, au SMAK, Gand, et à la Whitechapel Gallery, Londres. Son travail a également été montré lors de la 12ème Biennale de Gwangju, la 12ème Biennale de Shanghai, la 12ème Manifesta, Palerme; la 57th Venice Biennale; dOCUMENTA(13). Curateur de la Biennale de Berlin 2022, lauréat du Prix Joan Miró (2017) et du Prix Marcel Duchamp (2016), Kader Attia est représenté par les galeries Continua, Lehmann Maupin et Nagel Draxler.

 

Eva Jospin est née en 1975 à Paris, où elle vit et travaille. Elle est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris et a été résidente de la Villa Médicis à Rome en 2015. Elle a exposé entre autres à la Manufacture des Gobelins, au Palais de Tokyo, dans la Cour Carrée du Louvre, et à la Hayward Gallery à Londres. Ses installations pérennes dans l’espace public sont visibles au Beaupassage à Paris, à Nantes et au Domaine de Chaumont sur Loire. En 2021 et 2022, Eva Jospin a réalisé de nouvelles œuvres pour l’espace public (Musée des Impressionismes, Giverny,  Fondazione Maramotti, Milan) et a participé à de nombreuses expositions, notamment à la fondation Arter à Istanbul, et au Musée de la Chasse à Paris. Son travail est présenté actuellement à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris et au Domaine de la Garenne Lemot à Gétigné. Eva Jospin est représentée par la Galerie Suzanne Tarasieve, Paris.

 

Diplômé de lENSA Paris-la-Villette en 2001, Nicolas Delon est architecte et co-fondateur du collectif Encore Heureux avec Julien Choppin. En 2014, il est co-commissaire de l’exposition Matière Grise au Pavillon de l’Arsenal, qui explore le réemploi de matériaux en tant que nouveau paradigme de la construction à l’heure de la crise mondiale des ressources naturelles. Rejoint en 2016 par les associés Sébastien Eymard et Sonia Vu, Encore Heureux est commissaire en 2018 du Pavillon Français pour la 16ème Biennale Internationale d’Architecture de Venise avec l’exposition « Lieux Infinis », inventaire de lieux qui accueillent l’imprévu et le désir de commun. Nicola Delon a participé à de nombreuses conférences à travers le monde, défendant une architecture plus sobre, plus juste et plus joyeuse.

Retrouvez le programme complet du Festival en ligne.

0