La Fondation Thalie à la Biennale de Lyon 2019

À l’invitation du Palais de Tokyo, la Fondation produit et accompagne l’artiste LIONEL ESTÈVE, qui construira un atelier de marionnettes itinérant, dans le cadre du projet Veduta. Fenêtre ouverte sur la Métropole lyonnaise et ses habitants, Veduta invite chacun.e à construire les conditions d’un acte, d’une idée, d’une pensée, d’une exposition ou d’une attitude face à l’art, afin de participer à la «création permanente».

« Une marionnette peut être construite avec mille choses. Elle implique du mouvement, des articulations et des représentations. On trouve plusieurs sculptures en mouvement dans mon travail tout comme des références récurrentes à la culture populaire.
Peu importe d’où l’on vient, une marionnette est une chose familière, qui n’effraie pas, que l’on trouve dans la plupart des cultures, d’Europe du Nord à l’Asie ou en Afrique. Une marionnette implique le jeu, une gestuelle et une libération de la parole. Elle peut être un porte-voix, un personnage de substitution qui parle ou qui raconte pour quelqu’un d’autre. Guignol est une marionnette très connue, elle vient de Lyon. Maintenant le théâtre de guignol se limite à une attraction pour enfants alors qu’à l’origine il s’agissait d’une satire sociale. Mon projet s’adressera à une dizaine de participants, d’horizons sociaux tous différents, habitant dans l’une des communes du Grand Lyon et pour lesquels la construction puis l’interprétation de leur marionnette permettra d’aborder, par transfert, des questions de fond avec lesquelles ils sont en prise. »

À l’issue de cet atelier avec un groupe d’habitants, plusieurs représentations seront données pendant la Biennale de Lyon en septembre 2019, ainsi que l’exposition des marionnettes réalisées. 

Né à Lyon en 1967, LIONEL ESTÈVE vit et travaille à Bruxelles. Depuis plus de vingt ans, il aime explorer différents matériaux et techniques manuelles comme le travail du verre, la fresque, la céramique, l’aquarelle, le collage, la sculpture sous toutes ses formes… afin de créer des assemblages, sculptures, mobiles et installations. Fait principalement de matériaux pauvres, son travail se nourrit à la fois du contexte et de l’histoire du lieu où il intervient. Que ce soit de manière figurative ou abstraite, ses visions délicates sont inspirées de motifs empruntés au monde organique de la nature et de ses expériences sensuelles, source initiale de cette créativité débridée. Lionel Estève est représenté en France par la galerie Perrotin – Paris. 

15e Biennale de Lyon / Veduta project
16 et 17 septembre 2019
 / Journées professionnelles et vernissage

0