Devenez Ami.e.s de la Fondation

Devenez Ami.e.s de la Fondation

Pour les particuliers et les entreprises

Vous aimez l’esprit transdisciplinaire de la programmation qui combine art, sciences et poésie, les résidences de recherche artistiques et d'écriture et les expositions dans un lieu au patrimoine architectural unique, soutenez-nous !

Aide à la production de l’œuvre de Binta Diaw pour la Biennale de Berlin 2022

La Fondation Thalie apporte son soutien à la production de l’œuvre Dïà s p o r a de l’artiste Binta Diaw, œuvre présentée dans le cadre de la Biennale de Berlin dont le commissariat est assuré par l’artiste Kader Attia, qui ouvrira ses portes au public le samedi 11 juin 2022. 

Ce soutien reflète les engagements de la Fondation qui œuvre à promouvoir l’émancipation des artistes femmes au regard des enjeux sociétaux et valoriser les pratiques artistiques qui font advenir des nouveaux imaginaires face aux enjeux climatiques.

L’installation Dïà s p o r a nous plonge dans la riche histoire de la tresse africaine et sa place dans la transmission des savoirs vernaculaires. L’artiste s’inspire de la pratique du tressage comme vecteur d’émancipation sociale durant les diasporas au XIXème siècle, en résonnance aux études culturelles et post- coloniales des années 1970 à nos jours. Présentée en 2021 à la Galerie Cécile Fakhoury (Abidjan), Dïà s p o r a sera exposée au KW Institute for Contemporary Art du 11 juin au 18 septembre 2022.

Née en 1995, Binta Diaw est une artiste visuelle sénégalo- italienne basée à Milan (IT). Elle a étudié les Beaux-Arts à l’Académie des Beaux-Arts de Brera à Milan et elle est diplômée de l’ESAD Grenoble-Valence en France. Ses installations commentent des phénomènes sociaux tels que la migration et l’immigration, l’anthropologie, le corps en relation avec la nature et les notions d’identité. Défiant le regard occidental et ébauchant une réalité subvertie, sa pratique interroge les perceptions de l’italianité et de l’africanité en relation avec son propre héritage culturel. Binta Diaw explore les multiples couches de son héritage identitaire, en tant que corps social et sa position en tant que femme noire dans un contexte occidental.

L’artiste vient d’être récompensée du Prix Pujade-Lauraine 2022. Elle est représentée par la Galerie Cécile Fakhoury, Abidjan, Dakar, Paris et a récemment été exposée en mars 2022 à la Galerie ChertLüdde, Berlin.

www.bintadiaw.com


—Rencontre avec l’artiste—

Une conversation entre Binta Diaw et Kader Attia se tiendra à la Fondation à Bruxelles au printemps 2023.

0