Appel aux dons - Croix-Rouge.be

Alors que les morts s’additionnent et que l’économie s’effondre, ma fondation contribue à sa mesure à la crise sans précédent en donnant à la Croix Rouge Belgique. Je vous incite à faire de même. Nathalie Guiot

Faire un don

REPORTÉ : La nuit a craché sur le ciel – Études préparatoirespar Nour AWADA

La Fondation Thalie accueille Nour Awada lors d’une résidence à partir d’avril 2020. La performance qu’elle proposera jeudi 7 mai sera la restitution de ses recherches, dont elle livre ici l’état de ses pensées.

« Originaire du Liban, j’ai grandi dans une société patriarcale, confessionnelle et déchirée entre le fantasme de l’Occident et les traditions orientales. Les intrications de ce tissage culturel complexifie les tentatives de mutations sociétales, jusqu’à la révolution populaire du 7 octobre 2019 dans l’ensemble du pays. C’est bien plus tard, à mon arrivée en France, que j’ai réalisé l’ampleur du vaste chantier de changements de paradigmes, propre à tout questionnement identitaire. Ma sensation de stagnation ressentie au Liban a rapidement été absorbée par l’impression d’un monde dans lequel les événements se nouent et se dénouent à grande vitesse. Certains bouleversements deviennent désuets avant même qu’on ait pris le temps de les habiter. Les modèles familiaux, économiques, politiques sont traversés par des mutations spectaculaires qui nous mettent parfois en apnée ; notre époque est marquée par l’accélération, dont nous faisons désormais une valeur. »

La performance est un moyen que Nour Awada a choisi pour traiter du sujet des transitions, sans avoir l’ambition d’en comprendre le pourquoi, mais plutôt d’en interroger le comment. À la suite de sa dernière création Le Bruit et le signal, Performance sur la transition #1, interprétée par des data scientists de l’entreprise Ekimetrics, elle s’attelle à un second projet performatif, La nuit a craché sur le ciel, qui sera présenté en octobre prochain à Paris. Sa résidence à Thalie est un temps de recherche précieux pour nourrir et développer ce nouveau projet, et qui donnera lieu à une restitution publique du processus en cours.

Nour Awada (1985, Beyrouth) est diplômée de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris et y enseigne le modelage depuis 2012 dans le cadre des cours pour adultes, ainsi que la sculpture dans divers établissements supérieurs.
Sa pratique artistique se développe à mi-chemin entre la sculpture et la performance. Lauréate du Prix Talent Contemporain François Schneider en 2012, du Prix Icart en 2015 et du Concours International Françoise pour l’Œuvre Contemporaine en 2018, elle est également fondatrice du LAP – Laboratoire des Arts de la Performance, premier laboratoire français dédié exclusivement à la recherche performative. Elle performe et expose régulièrement en France et à l’étranger, et est actuellement en résidence au Centre d’Art Contemporain le Crédac pour une création performative collective qui sera interprétée par des lycéens d’Ivry-sur-Seine en juin 2020.

0